En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Anniversaire de Macron à l'Elysée : 2 ans de perdus pour la France

Anniversaire de Macron à l'Elysée : 2 ans de perdus pour la France

Le 7 mai 2019

Le 7 mai 2019,

On nous l'avait présenté comme un président moderne, compétent et loué dans le monde entier pour sa jeunesse. Après 2 ans au pouvoir, le bilan est tout autre : Emmanuel Macron se révèle être un président dépassé qui semble incapable de répondre aux enjeux profonds de notre temps : la soif de démocratie et d'identité des peuples, l'explosion des inégalités, le besoin de sécurité et l'urgence écologique. Macron a tout simplement 30 ans de retard. Les politiques qu'il mène sont inadaptées à notre époque, je dirais même totalement ringardes.

Je m'explique.

Sur le plan économique, Emmanuel Macron est le parfait héritier de François Hollande. Alors que les nations se battent dans une guerre économique sourde pour créer des emplois ou maintenir leur niveau de vie, Emmanuel Macron s'entête à prôner un libre-échangisme naïf et totalement dépassé. Alors que tous les pays qui réussissent dans la mondialisation construisent et protègent leurs champions nationaux, Emmanuel Macron brade Alstom, Technip, Lafarge... Des désastres industriels et sociaux - Arjowiggins, Ford Blanquefort - auraient pu être évités par une réelle politique industrielle : il n'en a rien été. Il n'y pas de stratégie volontaire concernant les secteurs économiques d'avenir comme l'intelligence artificielle ou l'efficience énergétique. Les mêmes causes menant aux mêmes effets, les résultats ne sont pas brillants. De mai 2017 à 2019 le chômage n'a diminué que de 0,7 point en France alors qu'il baissait de 1,6 point dans la zone euro. Dans le même temps, la dette française augmentait de 1,4 point alors qu'elle baissait de 4,1 points dans la zone euro.

Emmanuel Macron n'a toujours pas compris l'urgence climatique et environnementale. Prisonnier de son idéologie libre-échangiste, il ne peut pas faire de l'Europe et de la France les leaders de la nécessaire révolution écologique, basée sur la relocalisation de l'économie et la préservation des écosystèmes naturels. Promoteur du CETA, qui autorise l'importation de 42 produits toxiques pourtant interdits en France, Emmanuel Macron ne peut pas agir structurellement contre le réchauffement climatique car il refuse un protectionnisme intelligent luttant contre le dumping environnemental. Avec son marché commun, l'Europe et la France disposent d'un levier immense qu'il refuse d'activer, entretenant ainsi une mondialisation sauvage au détriment des générations futures.

Concernant la sécurité des Français, les chiffres parlent d'eux-même. 700 agressions gratuites par jour (en augmentation de 7% entre 2017 et 2018), 1063 actes antichrétiens (+ 12% par rapport à 2016) sans parler des multirécidivistes jamais incarcérés, des mosquées salafistes toujours ouvertes, des fichés S étrangers qui ne sont pas expulsés... L'insécurité sévit toujours autant en France, provoquant chaque jour son lot de drame. Contre la délinquance et le terrorisme, les mesures fortes ne sont tout simplement pas prises.

La situation n'est guère meilleure sur le plan diplomatique. S'il n'est pas directement responsable de la perte d'influence de notre pays, résultat des années d'atlantisme forcené sous la précédente présidence, Emmanuel Macron n'a fondamentalement rien changé : des sanctions inutiles et stupides pèsent toujours sur la Russie, la France est toujours hors-jeux en Syrie et le régime saoudien est l'un de nos plus proches alliés au Moyen-Orient. Alors que France pourrait redevenir une puissance d'équilibre dans un monde multipolaire, le Président semble s’accommoder d'une relégation du pays.

Avec Emmanuel Macron, la France est isolée comme jamais au niveau européen. Les mesures qu'il propose depuis des mois ne rencontrent aucun échos dans le reste de l'Europe. Prisonnier de son idéologie fédéraliste, il ne voit pas que le temps de l'Europe des nations est venu.

Continuateur d'une politique en échec depuis 30 ans, Emmanuel Macron a fait perdre 2 ans de plus à la France. Ces élections européennes sont l'opportunité ne pas perdre 3 ans supplémentaires.

Le projet gaulliste, patriote et humaniste que je porte depuis des années n'a jamais été autant d'actualité. L'Europe des nations et des projets concrets défendue par Debout la France est la seule capable de répondre aux enjeux de notre temps. Nous devons d'urgence revitaliser la démocratie au niveau des nations, vaincre le chômage de masse par une politique économique adaptée, engager un grand plan de sortie du pétrole et lancer des coopération européennes sur la voiture propre, le panneau photovoltaïque du futur ou la lutte contre le cancer et Alzheimer. 

Nous n'avons plus le temps.

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l'Essonne

Président de Debout la France

Tête de liste aux élections européennes