En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Directive Européenne de 2003 sur le temps de travail des sapeurs-pompiers

Directive Européenne de 2003 sur le temps de travail des sapeurs-pompiers

Debout la France s’opposera fermement à cette directive au parlement européen

Le 20 mai 2019

Directive Européenne de 2003 sur le temps de travail des sapeurs-pompiers: Debout la France s’opposera fermement à cette directive au parlement européen

Le 27 février dernier, nous nous sommes rendus à la maison des sapeurs-pompiers à Paris sur invitation de Grégory Allione, président de la Fédération Nationale des Sapeurs-pompiers de France. Cet échange nous a permis d’évoquer les préoccupations des « soldats du feu » notamment la directive européenne de 2003 sur le temps de travail (DETT). Les revendications légitimes des Sapeurs-pompiers est en adéquation totale avec la politique que nous défendons depuis de nombreuses années.

Notre système de sécurité civile et d’engagement citoyen est un exemple pour de nombreux pays alors comment peut-on imaginer qu’une institution supra-nationale composée de personnels non élus, prenne des décisions dans des domaines qui ne la concerne en rien? Cette directive est une épée de Damoclès suspendue au dessus de chaque SDIS Français, malgré que nous ayons voté une loi à l’assemblée nationale en 2011 préservant le système Français de volontariat.

La république en marche et les républicains promettent de modifier cette directive alors même qu’ils ont signé tous les traités européens qui nous ont mis dans cette situation. Ils prônent une Europe fédéraliste au détriment des nations libres alors qu’à Debout la France nous défendons une Europe des nations libres et des projets concrets. C’est à la France de gérer elle-même son système de sécurité civile sans oublier les coopérations que nous pourrions avoir avec nos partenaires européens comme nous le faisons aujourd’hui.

Debout la France a mis en place une grande coalition avec 23 partis européens qui siègent au sein de l’ECR qui est le 3eme groupe le plus important au parlement européen et qui peut devenir à l’issue des élections du 26 mai, le 1er groupe. Nous mettrons définitivement un terme à cette directive en changeant l’Europe en profondeur pour laisser vivre les démocraties tout en mettant en place des projets concrets.

Debout la France sera la voix dont nous avons besoin pour défendre les intérêts de la France et les vôtres.

Soyez sûr de notre détermination à agir..

Michaël Taverne | Délégué de la 3e circonscription du Nord

Damien Bouticourt | Secrétaire départemental de l'Eure