En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Pour passer de l’écologie de façade à l’écologie réelle

Pour passer de l’écologie de façade à l’écologie réelle

Le 6 mai 2019

Alors que tous les indicateurs écologiques sont au rouge : climat, biodiversité, souffrance animale, dégradation des paysages ...

On assiste une nouvelle fois à une immense tromperie à l’occasion des prochaines échéances européennes. 

Aucune amélioration sensible n’est en effet possible sans modifier le logiciel de la pensée unique à l’œuvre dans l’union européenne, profondément contraire aux principes écologiques que nous voulons promouvoir. 

Sans protectionisme écologique, sans barrières douanières écologiques aux frontières de l’Europe, aucune chance d’échapper à la concurrence de produits fabriqués en dépit de toute considération écologique et sociale,

Aucune chance de promouvoir les circuits courts, aucune chance de limiter les transports maritimes qui polluent plus que des millions de voitures ...aucune chance d’imposer le respect animal .

Sans remettre en cause la logique, à sens unique, de la baisse à tout prix des coûts, qui conduit à l’hyper productivisme, aucune chance de voir prospérer le modèle vertueux de quali-sécurité alimentaire. 

Sans maîtrise démocratique de la construction européenne aucune chance d’échapper aux lobbys. 

Or la plupart des formations politiques qui rivalisent et surenchérissent de slogans écologiques dans cette campagne des élections européennes ont dressé ce cadre européen délétère pour l’écologie. 

D’autres formations s’y sont abandonnées dans le cadre d’alliance contre nature. 

Ils trompent les citoyens !

Une formation, Debout la France , un homme, Nicolas Dupont Aignan n’ont cessé d’exposer cette profonde contradiction, ce péché structurel européen anti écologique et de proposer les mesures de protection nécessaires, de dresser les perspectives de coopération des états membres en faveurs des projets écologiques de la voiture propre ou de panneaux solaires à haut rendement , l’Europe des projets ! 

À l’heure où il faut faire un choix et agir pour une Europe plus écologique il faut savoir s’affranchir des seuls slogans, des seules postures, des seules bonnes intentions, et soutenir les orientations susceptibles de changer de cap pour passer de l’écologie de façade à l’écologie réelle.

Dr JP Enjalbert 

Maire de Saint Prix