En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Tribune sur la place de l'Europe dans le monde

Tribune sur la place de l'Europe dans le monde

Laurent Wauquiez ment aux Français !

Le 20 mars 2019

En réaction à la tribune d’Emmanuel Macron sur l’Europe, Laurent Wauquiez a publié aujourd’hui sa propre tribune présentant la vision de l’Union européenne que prétend défendre son parti politique, Les Républicains. Tout comme Emmanuel Macron, Laurent Wauquiez se moque des Français en tenant un discours contraire aux actes des Républicains.

Comment Laurent Wauquiez peut-il prétendre vouloir « un autre chemin pour l’Europe » alors que Les Républicains sont actuellement au pouvoir en Europe et dirigent depuis de nombreuses années l’Union européenne ? Les Républicains sont effectivement majoritaires au Parlement européen via leur parti européen, le PPE (Parti Populaire Européen), en coalition avec le parti S&D dont est membre le Parti socialiste. Le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, n’est autre que le candidat que LR a soutenu en 2014 ! Si Les Républicains veulent vraiment réorienter l’Europe, pourquoi ne le font-ils pas ? Les Français ne seront pas dupes de cette mascarade.

Comment Laurent Wauquiez peut-il prétendre dénoncer « la fuite en avant avec toujours plus de l’Europe qui n’a pas marché » alors que son parti a construit cette Union européenne et qu’il vient de s’allier pour les élections européennes avec Les Centristes d’Hervé Morin ? Ces derniers militent pour un fédéralisme européen assumé et sont favorables à la création d’un impôt européen, à la mutualisation des diplomaties nationales des Etats-membres de l’UE, etc. De plus, Laurent Wauquiez a affirmé que Les Républicains partageaient la même vision de l’Europe que Jean-Pierre Raffarin, qui a décidé de soutenir la liste d’En Marche par adhésion au projet européen d’Emmanuel Macron ! J’ajoute que les statuts du PPE précisent que ses partis-membres (dont LR) ont une « volonté commune de fonder une Union européenne fédérale ». Contrairement aux accusations de Laurent Wauquiez, c’est le programme de dilution de la France dans l’UE des Républicains qui serait « pour la France une sortie braudélienne de l’histoire », pas celui de Debout La France !

Comment Laurent Wauquiez peut-il prétendre « exclure tout nouvel élargissement » de l’Union européenne alors que le numéro 3 de la liste Les Républicains pour les élections européennes, l’eurodéputé Arnaud Danjean, a voté un chèque de 14,5 milliards d’euros pour la pré-adhésion à l’UE de la Turquie et des Balkans le 4 février dernier ? Comment peut-il prétendre cela alors que l’ensemble des députés LR au Parlement européen ont voté 4,5 milliards d’euros d’aides à la Turquie pour adhérer à l’UE en Juillet 2017 ?

Comment Laurent Wauquiez peut-il prétendre vouloir être contre « l’immigration de masse » alors que 95% des eurodéputés LR ont voté en faveur des quotas de migrants obligatoires imposés aux Etats-membres de l’UE (10 septembre 2015), ou encore en faveur « d’un soutien ferme au regroupement familial » (18 avril 2018) ? En 2014 lors des précédentes élections européennes, ils avaient explicitement promis le contraire !

Comment Laurent Wauquiez peut-il prétendre vouloir « refonder l’espace Schengen » et protéger nos « frontières nationales » alors que de nombreux eurodéputés LR ont voté l’extension de l’espace Schengen à la Roumanie et la Bulgarie en décembre 2018, que l’ex Ministre des Affaires européennes Laurent Wauquiez approuvait lui-même en 2010 ?

Comment Laurent Wauquiez peut-il prétendre vouloir « changer l’Europe » et défendre une « Europe des projets » alors qu’il me reproche de « dénoncer les traités européens » ? Aucun changement des institutions ni aucune réorientation de la construction européenne n’est factuellement possible sans une refonte des traités. Dénoncer les traités européens ne revient en aucun cas à vouloir « la déconstruction de l’Union européenne » comme Laurent Wauquiez le prétend, mais plutôt à rendre possible l’Europe des Nations, des projets et des coopérations qu’il donne l’illusion de souhaiter mais que nous défendons réellement à Debout La France.

Dans le discours comme dans les actes, nul doute qu’aux élections européennes, une voix pour Les Républicains apportera une demi-voix pour Emmanuel Macron et En Marche !

Mon parcours politique a démontré qu’à Debout La France, nous mettons en cohérence nos discours et nos actes. Nous sommes restés fidèles à la vision gaulliste de Philippe Séguin qui aspirait à l’Europe des Nations et a toujours refusé les compromissions de la droite française sur la question européenne, notamment par l’adhésion du RPR au PPE en 1999.

A l’issue des élections européennes, la liste de que je mène avec Debout La France s’engage à tout faire pour rendre l’argent des Français gaspillé à Bruxelles (9 milliards € chaque année) et les protéger en exigeant des membres du Marché commun le respect des normes environnementales, fiscales et sociales loyales. Nous bloquerons la submersion migratoire encouragée par Bruxelles et stopperons tout élargissement de l’Union européenne aux Balkans et à la Turquie.

De plus, nous agirons pour rendre aux Nations la maitrise de leurs lois, de leurs frontières et de leur budget. C’est en supprimant la Commission européenne bureaucratique que la belle idée d’Europe des Nations se concrétisera. C’est en concentrant l’Europe sur des projets utiles comme le propose Debout La France que nous développerons enfin une Europe des coopérations à la carte pour réellement relever les défis du 21ème siècle. Plutôt qu’une Commission européenne qui les étouffe, les Etats européens pourront alors multiplier les partenariats pour concurrencer les grandes puissances mondiales comme les Etats-Unis et la Chine : recherche dans l’intelligence artificielle, lutte contre le cancer et Alzheimer, innovation pour un panneau photovoltaïque de nouvelle génération, etc.

Comme l’affirme Laurent Wauquiez en conclusion de sa tribune : « Pour nous redonner un avenir, il ne peut s’agir de poursuivre, plus vite, plus loin, ce qui a échoué. Il faut trouver un autre chemin. C’est indispensable pour notre démocratie. C’est indispensable pour l’Europe. Oui, un autre choix est possible ». Mais avec Debout La France, pas avec Les Républicains de Laurent Wauquiez et François-Xavier Bellamy !

Nicolas Dupont-Aignan
Président de Debout La France
Député de l’Essonne